Le Figaro

Air France-KLM annonce une nouvelle route vers Fortaleza

Air France-KLM a annoncé lundi l’ouverture à partir de mai 2018 de cinq vols directs pour relier le Brésil à Paris et Amsterdam, grâce à la création d’un hub régional à Fortaleza (nord-est). Trois vols hebdomadaires Fortaleza-Amsterdam seront assurés par KLM et deux liaisons Fortaleza-Paris par Joon, la nouvelle filiale à coûts réduits d’Air France, a indiqué la compagnie aérienne lors d’une conférence de presse à Sao Paulo. „Fortaleza sera un nouvelle porte d’entrée du Brésil pour l’Europe“, a affirmé Jean-Marc Pouchol, directeur-général d’Air France-KLM Amérique du Sud.

„L’économie brésilienne donne des signes de reprise, ainsi que la demande des Brésiliens pour des vols internationaux. Ce projet renforce notre présence au Brésil, un de nos marchés prioritaires“, a-t-il ajouté. Le nouveau hub à Fortaleza a été créé en partenariat avec la compagnie locale Gol, qui assurera les connections avec d’autres aéroports locaux, comme ceux de Natal, Recife, Salvador, Belém ou Manaus. Air France assure déjà 21 vols hebdomadaires vers Paris en partance du Brésil, sept de Rio de Janeiro et 14 de Sao Paulo.

KLM opère pour sa part 14 vols pour Amsterdam, six de Rio et sept de Sao Paulo. Le Brésil a retrouvé une timide croissance, avec une hausse de 0,2% de son Produit intérieur brut au 2e trimestre par rapport au premier. Un frémissement qui met fin à une récession historique, avec une chute 3,6% du PIB en 2016 et 3,8% en 2015.

LIRE AUSSI: 

» 

mehr lesen

Des élus plaident pour la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan

Des élus de l’Occitanie ont plaidé lundi pour la construction de la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP), „axe majeur“ vers l’Espagne, quelques semaines après l’annonce par Emmanuel Macron de sa volonté de „réorienter les priorités“ en matière d’infrastructures. Le maire et président de la métropole montpelliéraine Philippe Saurel (DVG) a souhaité avec plusieurs autres élus „réaffirmer (leur) attachement à ce projet“, qui correspond selon eux à un „axe majeur d’intérêt européen“, lors d’une conférence de presse. „Nous disons que cette ligne est fondamentale“, a martelé M. Saurel, en expliquant que cette mobilisation „constructive“ commune s’inscrivait dans le cadre des assises de la mobilité qui doivent définir début 2018 un nombre limité d’infrastructures prioritaires.

Ne pas construire cette ligne serait „une catastrophe pour Béziers“, „une aberration au niveau européen“ et „une défaite pour nous tous“, a renchéri Robert Ménard, maire pro-FN de Béziers (Hérault). Il s’agit ni plus ni moins que de „relier l’Europe du Nord à l’Europe du sud“, a pour sa part souligné Didier Mouly, maire DVD de Narbonne (Aude). „Nous, élus des principales aires urbaines et parlementaires du littoral languedocien, avons l’honneur d’appeler votre attention sur le projet de Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, dont la réalisation, maintes fois ajournée, s’avère déterminante pour la mise en place des mobilités quotidiennes plus solidaires, plus interconnectées, plus intermodales, plus soutenables, plus propres et plus sûres“, écrivent ces élus dans une lettre commune adressée à M. Macron.

Les signataires, parmi lesquels ne figure aucun élu de Perpignan, insistent également sur le „défi démographique“ de l’ex-Languedoc-Roussillon, passé de 1,5 à 3,3 millions d’habitants en 80 ans. „La ligne ferroviaire actuelle Montpellier-Perpignan est à bout de souffle“ avec des retards importants et récurrents aussi bien sur les TER que les TGV, estiment-ils.

LIRE AUSSI: 

» 

mehr lesen

Le prix du gazole monte encore, les essences en baisse

Le gazole vendu dans les stations-service française a vu son prix augmenter la semaine dernière, tandis que le prix des essences a un peu baissé, selon des chiffres officiels publiés lundi. Carburant le plus vendu en France avec environ 80% des volumes écoulés, le gazole a pris 1,06 centime à 1,2310 euro le litre en moyenne, selon des données publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Sur la même période, les prix des essences ont très légèrement baissé, le sans plomb 95 (SP95) s’affichant à 1,3707 euro le litre, en recul de 0,39 centime, tandis que le sans plomb 98 (SP98) valait 1,4386 euro le litre, soit 0,1 centime de moins que la semaine précédente.

Enfin, le prix du litre d’essence sans plomb 95 contenant jusqu’à 10% d’éthanol (SP95-E10) était en retrait de 0,24 centime à 1,3526 euro. Les prix des carburants varient notamment en fonction des cours du pétrole, du taux de change euro-dollar, du niveau des stocks de produits pétroliers, de l’évolution des taxes et de celle de la demande.

LIRE AUSSI: 

» 

mehr lesen

Routiers: „Macron choisit la répression anti-syndicale“

Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent dénonce lundi dans un communiqué „la répression anti-syndicale“ du gouvernement contre le mouvement des routiers, opposés à la réforme du Code du travail. „Le président Macron et le Premier ministre ont choisi l’épreuve de force, la répression anti-syndicale: envoi massif de forces de l’ordre pour évacuer les piquets de grève, menaces et intimidations, tout l’arsenal répressif est déployé pour tenter de réduire le mouvement et présenter la situation comme +normale+“, proteste Pierre Laurent.

Le sénateur de Paris „condamne solennellement ces pratiques d’un autre âge, apporte tout (son) soutien aux salariés des transports en lutte et appelle à l’élargissement et à toutes les convergences pour mettre en échec l’exécutif et les ordonnances sur la loi travail“.

Des routiers, principalement CGT et FO, ont entamé lundi un mouvement reconductible contre la réforme du Code du travail, en ciblant dès l’aube des axes de circulation et des dépôts de carburant, avant que les blocages ne soient en grande partie levés.

LIRE AUSSI: 

» 

mehr lesen

Trump a déclaré la guerre à la Corée du Nord, affirme le chef de la diplomatie nord-coréenne

Le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong Ho, a affirmé lundi à des journalistes à New York que le président américain Donald Trump avait „déclaré la guerre“ à son pays.

Selon Reuters, la formule prononcée serait : „Le monde entier devra se souvenir clairement que ce sont les Etats-Unis qui ont été les premiers à déclarer la guerre à notre pays“.

.

Dans une rare déclaration publique diffusée par les médias officiels, Kim Jong-un a jugé que les commentaires du président américain représentaient „la plus féroce déclaration de guerre de l’histoire“.

mehr lesen

Mode à Milan: un défilé punk en plein air

Pour clore la Fashion Week de Milan, les mannequins ont arpenté lundi le parvis du célèbre Duomo de la capitale lombarde, pour un défilé aux accents punk sous les objectifs de touristes étonnés. Le show de la jeune marque Ssheena, qui tire son nom d’une chanson du groupe de rock The Ramones, a commencé de manière classique devant des bloggers, des acheteurs et des fans invités à l’intérieur d’un „palazzo“ historique. Mais les mannequins sont ensuite sortis sur le parvis, où ils ont vite été assiégés par les touristes et les curieux qui ont multiplié les photos. „C’est incroyable ! Je n’avais jamais vu un défilé de mode dans la rue“, a déclaré Marisa Gonzales, touriste mexicaine de 25 ans. „On peut prendre des photos avec eux, c’est génial“.

Ssheena, qui faisait ses débuts au calendrier milanais, a présenté un vestiaire allant du look pyjama en soie à des jupes et des costumes noirs plus serrés. „Le punk est pour moi comme une âme, pas seulement de la musique“, a déclaré à l’AFP la responsable de la création de Ssheena, Sabrina Mandelli. „J’espère que cela se voit dans toutes les tenues“. Les passants ont ainsi pu admirer une veste croisée sur un short, une robe ornée de glands argentés, une série de jambes de pantalon noires s’arrêtant à mi-cuisse… Et une déclinaison de motifs autour du cercle. Pour Mme Mandelli, il s’agit d’un clin d’oeil à un club lesbien parisien des années 1930, qui s’appelait „Le Monocle“. „Et l’idée pour moi maintenant c’est que mes filles aillent s’exprimer sur le parvis de la cathédrale“, a-t-elle ajouté en riant.

Le défilé Ssheena était le dernier inscrit au calendrier officiel de la Fashion Week dont le cortège de stars, de fashionistas et d’acheteurs a rendez-vous dès mardi à Paris. La semaine a vu s’affirmer les grandes maisons italiennes comme Gucci, Prada et Fendi, mais aussi des nouveaux venus comme Luke et Lucie Meier, les nouveaux créateurs de la marque minimaliste Jil Sander. Elle aura été marquée par Donatella Versace et sa collection inspirée par son frère Gianni, assassiné il y a 20 ans, avec les retrouvailles surprises de top models aujourd’hui quadra ou quinqua comme Cindy Crawford, Naomi Campbell ou Claudia Schiffer — ayant beaucoup travaillé avec le créateur.

LIRE AUSSI: 

mehr lesen

Pas de Linky à St-Etienne-du-Rouvray

Le maire (PCF) de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) a pris un arrêté municipal visant à interdire le déploiement sur le territoire communal de compteurs électriques communicants Linky, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué. Le maire, Joachim Moise, critique dans ce communiqué un dispositif „beaucoup trop intrusif“, et dit craindre que „les données recueillies permettent de prendre des décisions néfastes pour les usagers, comme les coupures à distance.“ La commune de Saint-Etienne-du-Rouvray avait déjà pris un premier arrêté, le 23 juin 2017, afin de suspendre le déploiement de ces nouveaux compteurs dit „intelligents“.

Sollicité, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis a dit „prendre acte“ de cette décision tout en soulignant que le compteur Linky ne présentait „aucun risque en matière de protection de la vie privée“. „Nous allons travailler avec la ville pour répondre à leurs interrogations. En dernier recours, nous aurons peut-être à saisir un tribunal. Cela nous est déjà arrivé et nous avons toujours gagné“, a ajouté l’entreprise.

En juillet, le tribunal administratif de Pau avait ainsi donné raison à Enedis contre la commune de Tarnos (Landes) qui refusait de procéder à l’installation de compteurs Linky sur son territoire.

LIRE AUSSI: 

» 

mehr lesen

Le Venezuela accuse les USA de „terrorisme psychologique“

Le Venezuela a accusé aujourd’hui les Etats-Unis d’exercer un „terrorisme psychologique“ après leur décision d’interdire l’entrée sur le territoire américain à certains de ses ressortissants.

» Lire aussi –

mehr lesen

Le maire de Londres propose des discussions à Uber

Le maire de Londres a proposé lundi des discussions à Uber à propos de sa licence révoquée avec fracas vendredi, la tension s’apaisant après la présentation des excuses du patron de la compagnie. „Je salue les excuses présentées par Dara Khosrowshahi, le PDG d’Uber. Je suis content de voir qu’il se rend compte des problèmes auxquels Uber fait face à Londres“, a expliqué le maire de Londres, Sadiq Khan, dans un communiqué. M. Khan a réagi positivement aux excuses présentées dans la journée par M. Khosrowshahi, trois jours après la décision choc de TfL de ne pas renouveler la licence de la compagnie de voitures avec chauffeurs privés à Londres, notamment pour des raisons de sécurité. „Je présente mes excuses pour les erreurs que nous avons faites“, a écrit le PDG du géant américain dans une lettre ouverte aux Londoniens. Il a certes confirmé qu’Uber ferait appel mais a reconnu aussi que son entreprise devait „changer“.Le nouveau dirigeant de Uber est arrivé il y a quelques semaines à peine à la tête d’une entreprise en plein développement mais aussi en proie à de nombreuses controverses.

‚Armée de juristes‘ 

En publiant sa décision vendredi, TfL a expliqué que „l’approche et la conduite d’Uber ont démontré un manque de responsabilité (…) avec des conséquences potentielles pour la sûreté et la sécurité du public“. TfL reproche à Uber son laxisme dans la dénonciation des crimes et des failles dans les contrôles des casiers judiciaires de ses conducteurs. L’autorité déplore aussi l’utilisation d’un logiciel permettant aux chauffeurs d’éviter de se faire repérer dans les zones où ils n’ont pas le droit d’opérer et de fournir des certificats médicaux non fiables. Vendredi, Uber avait fustigé une décision de la TfL contraire aux intérêts des 3,5 millions de Londoniens qui utilisent l’application et des 40.000 chauffeurs de la compagnie dans la capitale. Ces conducteurs sont d’autant plus inquiets que nombre d’entre eux se sont endettés en achetant une voiture neuve afin de conduire pour Uber. La compagnie avait fait part de son intention de faire appel au plus vite, afin de continuer d’opérer dans la capitale britannique au moins jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Une pétition lancée vendredi par Uber pour demander à TfL de lui renouveler sa licence avait recueilli 762.000 signatures lundi vers 14H00 GMT. Une organisation patronale a demandé aussi aux autorités de trouver une solution à l’amiable pour ne pas compromettre la réputation de Londres comme ville à la pointe de la technologie. Le syndicat de salariés GMB a toutefois espéré à l’inverse que d’autres villes imitent Londres en banissant Uber, accusée de dumping social. La lettre de M. Khosrowshahi semble toutefois avoir réussi à apaiser la tension montée brusquement vendredi. Quelques heures avant cette publication, Sadiq Khan fustigeait encore l’attitude d’Uber sur la BBC. „Je prends note du fait qu’Uber a une armée d’experts en communication, une armée de juristes – et ils ont lancé des menaces agressives de nous faire un procès“, avait déploré le maire. Présente dans plus de 70 pays, l’entreprise a eu maille à partir avec de nombreuses autorités dans le monde, dont la France où elle a été condamnée à plusieurs amendes. Elle avait été brièvement bannie des rues de New Delhi après un viol commis par un chauffeur et a été dernièrement interdite en Hongrie et au Danemark en vertu de nouvelles lois.

LIRE AUSSI: 

» 

mehr lesen

Le président de la Juventus Andrea Agnelli suspendu un an

Le président de la Juventus Turin, Andrea Agnelli, a été condamné à un an de suspension et 20.000 euros d’amende pour une affaire de vente de billets à des groupes «Ultras», a annoncé lundi la Fédération italienne de football (FIGC). Trois autres dirigeants du club écopent de la même peine, tandis que le club devra verser une amende de 300.000 euros pour la vente de ces billets à des groupes pour certains infiltrés par la n’drangheta, la mafia calabraise, qui les a revendus bien plus cher. Le procureur du tribunal sportif avait requis deux ans et demi de suspension et l’extension de la sanction au niveau européen contre M. Agnelli, qui vient d’être élu à la présidence de l’Association européenne des clubs, ainsi que deux matches à huis clos en plus de l’amende pour le club.

mehr lesen


Quelle: lefigaro.fr